Les 6 réflexes à avoir lorsqu’on a des hémorroïdes

"3 astuces pour soulager rapidement vos hémorroïdes"

Recevez GRATUITEMENT et IMMEDIATEMENT par email nos 3 astuces pour soulager rapidement vos hémorroïdes de façon naturelle.

Vos problèmes hémorroïdaires ne doivent pas obligatoirement vous gâcher la vie. Si vous êtes sujet à des crises d’hémorroïdes internes ou externes ; fréquents, cycliques ou même ponctuelles, pensez « anticipation ». Même si les crises surviennent sans prévenir, conscient de votre état de santé, vous pouvez agir 24/7 pour vous soulager ou même pour vous soigner une bonne fois pour toutes.

Le soin des crises hémorroïdaires est considéré en rituel ponctuel voir occasionnel par plusieurs patients. On s’attarde sur les symptômes sans traiter les maux à la racine. Pourtant, le meilleur traitement à suivre lorsque l’on a des problèmes hémorroïdaires est un changement d’hygiène de vie. Trouvez ce nouvel équilibre de vie en vous fiant aux 6 conseils suivants :

Opter pour les soins naturels

Opter pour les soins naturelsQue ce soit pour remédier à un problème d’hémorroïde interne ou externe, rien ne vaut les soins naturels. Dès que vous apercevez les premiers signes (démangeaison, douleur, saignement, petites protubérances, etc.) ayez le réflexe de vous renseigner sur les meilleurs traitements naturels à possibles. Faites un bain de siège avec de l’eau glacée ou avec une solution de pierre d’alun par exemple. Les soins naturels appliqués dès le début des maux résultent toujours en une guérison graduelle. Les résultats peuvent prendre du temps pour apparaitre, mais ces soins vous éviteront sûrement d’avoir recours à l’option de l’opération chirurgicale.

Surveiller alimentation et hydratation

Pour que notre corps puisse bien fonctionner, il doit recevoir une bonne alimentation couplée d’une hydratation optimale. De ce fait, ayez toujours une liste des aliments et des boissons que vous pouvez consommer ou non à portée de main.

Mangez autant de produits naturels que possible et évitez les aliments industriels. En outre, buvez 2 litres d’eau plate chaque jour au minimum (3 litres au maximum).

Surveiller son alimentation en cas de problèmes hémorroïdaires, c’est aussi manger des denrées qui ne favorisent ni la constipation ni l’inflammation. En d’autres termes, il faudra consommer beaucoup d’aliments fibreux (fruits et légumes) et éviter les excitants.

Concernant l’hydratation, prenez toujours de l’eau naturelle. Évitez le café, les boissons alcoolisées, les sodas et les boissons pétillantes. Pour ce qui est du thé, il peut être bu occasionnellement.

Rien qu’en surveillant votre alimentation au quotidien, vous limitez déjà les risques d’apparition de crises.

Surveiller son poids

Surveiller son poidsLe surpoids est une cause très fréquente de l’apparition des crises hémorroïdaires. La compression des sacs hémorroïdaires due au poids excédentaire provoque inflammation, gonflement et parfois mêmes ecchymoses dans la zone du rectum. Dès le moment où vous êtes déclaré sujet à problèmes hémorroïdaires, vous devez surveiller votre poids. Mangez d’une manière équilibrée. Si besoin est, faites un rééquilibrage alimentaire pour perdre du poids. Maintenez un rythme d’alimentation qui va vous permettre de garder un poids de forme.

Pour les femmes enceintes, le gain de poids est inévitable. Celles qui sont déjà sujettes aux crises hémorroïdaires savent que durant la grossesse, il est nécessaire de prendre quelques précautions malgré le gain de poids. Pour toutes les autres, sachez que la grossesse peut déclencher les protubérances hémorroïdaires. Afin de vous éviter ces soucis, consultez un bon nutritionniste pour vous suivre pendant votre grossesse.

Faire du sport

Le sport est un moyen très efficace pour lutter contre les problèmes d’hémorroïdes. Le sport favorise la circulation sanguine et le relâchement des tensions musculaires. C’est également un très bon moyen pour contrôler les prises de poids. Par conséquent, faire des activités physiques et sportives lorsque l’on a des hémorroïdes est grandement conseillé.

Attention, vous ne devez pas pratiquer du sport violent ou du sport de prise de masse. Évitez toutes les pratiques qui vous obligent à dépenser un maximum d’énergie ou à soulever de lourdes charges. Ces disciplines pourraient avoir des effets néfastes sur vos sacs hémorroïdaires. Il faudra également éviter les sports d’équitation ou le cyclisme !

Vous pouvez donc faire de la marche, de la natation, ou encore du yoga. Il vous suffit pour cela de marcher sur un rythme constant 30 minutes par jour. Marchez à pied pour aller au travail ou pour rentrer. Vous pouvez également aller nager deux à trois fois par semaine et faire du yoga tous les matins !

La trousse de secours

La trousse de secoursQue l’on soit déjà dans un stade hémorroïdaire avancé ou non, il est toujours intéressant de se constituer une trousse de secours. Cette trousse, vous devez toujours l’avoir à portée de main pour vous dépanner en cas de crise. Dans la trousse, vous devez avoir :

  • Un suppositoire anti-inflammatoire pour soulager les cas les plus extrêmes ;
  • Une pommade anti-inflammatoire ;
  • Des comprimés anti-inflammatoires ;
  • Des sous-vêtements de rechange pour les cas de saignements.

Ces médicaments peuvent vous sauver la mise, mais autant que possible, optez pour les soins naturels.

Le coussin d’appoint

Lorsque l’on a des hémorroïdes, on doit toujours avoir un coussin d’appoint. Vous ne devez jamais, mais au grand jamais éviter de vous asseoir sur les surfaces dures lorsque vous avez des hémorroïdes. De ce fait, apportez toujours un coussin d’appoint gonflable ou pliable dans vos affaires pour vous asseoir. Au bureau, dans la voiture et bien entendu chez vous, vous devez également équiper vos sièges d’un coussin anti hémorroïdaire. Sachez qu’en limitant la compression des sacs hémorroïdaires, vous limitez les risques de crises. Aussi, s’asseoir sur les coussins anti hémorroïdes vous permet de soulager instantanément les douleurs d’une façon naturelle.

Leave a Reply