Est-ce grave d’avoir des hémorroïdes ?

"3 astuces pour soulager rapidement vos hémorroïdes"

Recevez GRATUITEMENT et IMMEDIATEMENT par email nos 3 astuces pour soulager rapidement vos hémorroïdes de façon naturelle.

avoir-les-hemorroidesLe trouble de l’hémorroïde est très désagréable à supporter. Provoquant douleur, tiraillement, démangeaison et autres sensations très inconfortables dans la zone anale, le gonflement des hémorroïdes doit être pris au sérieux. Il est nécessaire de soigner les hémorroïdes lorsque le trouble atteint le confort du quotidien.

Toutefois, il ne faut pas s’alarmer pour un rien et savoir reconnaître les situations d’urgence avant de décider sur le traitement à suivre. De toutes les façons, quel que soit le traitement que vous désirez suivre, vous devez consulter votre médecin avant d’y adhérer. Rassurez-vous, avoir un trouble hémorroïdaire n’est pas grave en soi ; c’est le gêne qu’il provoque qui le rend invalidant.

Rappel sur les hémorroïdes

Avant d’aller plus loin, faisons un petit rappel sur les hémorroïdes externes et internes. Alors, nous avons tous des hémorroïdes. Cependant, l’individu X atteint du trouble hémorroïdaire a une déformation provoquée au niveau de ses hémorroïdes. Cette déformation se présente telle une varice dans la zone anale ; sur le pourtour de l’anus et dans le rectum. La déformation se caractérise par un gonflement des veines qui forment les hémorroïdes.

Pour une hémorroïde externe, ce gonflement est palpable aux doigts ; il est facile à détecter. Si le patient est atteint de trouble interne de l’hémorroïde, il ne lui est possible de palper la thrombose que si l’hémorroïde a atteint les stades 3 ou 4. Dans tous les cas, il est possible de détecter un trouble hémorroïdaire par le désagrément qu’il provoque tout au long de la journée.

Le stade supportable

Le-stade-supportableAu cours du premier mois de sa formation, le problème hémorroïdaire est encore supportable. La taille de la tuméfaction peut être peu gênante et les douleurs se peuvent se dissiper au bout de quelques secondes ou minutes. Ces gênes peuvent apparaître de façon chronique.

Ce stade très primaire peut évoluer, car l’hémorroïde peut atteindre une taille plus conséquente et la douleur peut s’accentuer. Cependant, la douleur peut rester supportable ou peut se soulager facilement avec l’application d’une crème antidouleur ou avec la prise d’un antalgique.

Si la tuméfaction hémorroïdaire est détectée assez tôt, la personne souffrante peut rester à ce stade pendant quelques semaines et espérer une guérison totale par la suite. Donc, dès que vous sentez une douleur ou une gêne incommodante au niveau de votre anus, consultez un médecin.

Le stade urgent

Il est toujours plus prudent de tout de suite se rendre chez le médecin dès l’apparition des premiers symptômes du trouble hémorroïdaire. Ce réflexe vous permettra de faire soigner très rapidement votre trouble hémorroïdaire, et ce, sans avoir recours ni au traitement instrumental, ni au traitement chirurgical.

La situation d’urgent quant à elle se manifeste par une douleur très aiguë accompagnée de multiples thromboses ou juste d’une tuméfaction à taille assez conséquente. Donc, il y a urgence lorsque le patient ne peut plus soulager les douleurs par la prise d’un antalgique ou par l’application d’une crème antidouleur. Il y a urgence lorsque le trouble ne permet réellement plus au patient de s’asseoir.

Outre, si vous attendez un enfant et que vous commencez à avoir des symptômes du trouble hémorroïdaire, n’attendez pas le jour d’après pour aller chez le médecin. En effet, les femmes enceintes peuvent aller d’un stade un à un stade quatre très facilement.

Que se passe-t-il dans ce cas de figure ?

que-se-passe-t-il-dans-ce-cas-de-figureLorsque le patient va chez le médecin pour faire soigner un trouble hémorroïdaire de stade avancé le médecin lui proposera trois solutions : le traitement instrumental, le traitement chirurgical ou le traitement naturel. Bien souvent, le médecin convainc le patient à suivre les deux premières options qui pourraient plus rapidement lui débarrasser de son problème d’hémorroïdes.

Pour le traitement instrumental comme pour le traitement chirurgical, le médecin utilisera une anesthésie locale. Les deux types de traitement consistent à retirer la thrombose pour permettre au patient de ne plus en être gêné. Ces deux sortes de traitements conviennent bien lorsque la taille de l’hémorroïde ne permet plus au patient de s’asseoir que ce soit à cause de la douleur ou à cause de la tuméfaction en question.

Attention, vous devez savoir que la manipulation de la zone anale et rectale en cas de trouble de l’hémorroïde pourrait provoquer : fissure anale, infections ou autres problèmes invalidants. De ce fait, n’optez pour les traitements instrumentaux et chirurgicaux que si votre médecin ne trouve plus de solution.

Autres alternatives de soin

Comme il n’est pas toujours conseillé de soigner les troubles hémorroïdaires par les moyens instrumentaux et chirurgicaux, vous pouvez vous soigner en optant pour la méthode naturelle. Pour ce faire, il vous suffit d’ajuster votre alimentation en consommant un maximum d’aliments fibreux et en réduisant les épices, le café et l’alcool. Il faudra également s’hydrater correctement et manger un maximum de fruit et légumes juteux (pomme, pastèque, concombre, etc.).

Pour soulager les douleurs au cours d’un traitement naturel des hémorroïdes, vous pouvez toujours utiliser les crèmes et pommades antidouleur. Vous pouvez également utiliser les calmants sous forme de suppositoires pour calmer les douleurs les plus tenaces. Toutefois, il faut éviter tout abus pour ne pas tomber dans la dépendance.

Outre, en suivant un traitement naturel pour traiter les hémorroïdes, vous allez devoir éviter les efforts de poussées. Dans la plupart des cas, les individus concernés sont orientés vers la prise d’un produit laxatif bio et naturel pour faciliter leur transit le temps du traitement.

Les préventions

les-preventionsNous savons maintenant que les troubles hémorroïdaires ne sont alarmants que lorsqu’ils nous invalident par leur taille et par le la douleur qu’ils provoquent. Nous savons également qu’il est possible de soigner les hémorroïdes et leurs symptômes par différents moyens. Toutefois, la meilleure façon de ne pas faire face à se trouble est la prévention.

Alors, pour éviter les troubles hémorroïdaires, éviter en premier lieu les aliments excitants. Ensuite, ne forcez jamais les poussées lorsque vous êtes à la selle. Hydratez-vous convenablement et mangez des fruits et des légumes. Finalement, restez dynamique, car la sédentarité peut aussi être une cause majeure de l’apparition des troubles hémorroïdaires.

Leave a Reply