Hémorroïdes: quels sont les aliments à éviter ?

les-aliments-a-eviterL’appareil digestif est un facteur physique qui peut déclencher les problèmes d’hémorroïdes. En effet, c’est à travers notre appareil digestif que nos aliments transmettent au corps tout entier leurs effets. De ce fait, nous devons toujours faire attention à notre alimentation.

Nous le savons tous, le problème hémorroïdaire touche la terminaison du système digestif. Tous les aliments en fin d’acheminement passent par la zone hémorroïdaire. La consommation de denrées provoquant ou accentuant la sensibilité de nos coussinets hémorroïdaires doit donc être prohibée.

De plus, éviter de consommer ces aliments ne réduit pas seulement les risques de crise hémorroïdaire. À vrai dire, ne plus manger ces aliments irritants peut emmener à la guérison naturelle des complications hémorroïdaires.

Alors, quels sont ces aliments qu’il faut éviter lorsque l’on fait face à des troubles de l’hémorroïde ? Plus précisément, pourquoi devons-nous arrêter de les consommer ?

Les aliments pimentés

les-aliments-pimentesLes aliments pimentés ne doivent pas être consommés par les personnes qui ont un système digestif fragile. Bien que ces aliments puissent apporter antioxydants et oligo-éléments de toute sorte à notre corps, ils peuvent être néfastes pour nos coussinets hémorroïdaires. De ce fait, si l’on est déjà sujet à des problèmes d’hémorroïdes il faudra les éviter. Outre, afin de prévenir le trouble, il convient de ne pas consommer de nourriture épicée.

Il faut le préciser, les aliments pimentés évoqués ici sont ceux qui contiennent « piquant ». Donc, il faudra éviter de mettre les prochains aliments dans vos mets :

  • Piment rouge et ses dérivées ;
  • Gingembre ;
  • Poivre ;
  • Wasabi ;
  • Moutarde forte ;
  • Oignons en grande quantité.

Il faut s’abstenir de consommer ces denrées en cas de trouble hémorroïdaire à cause de leur teneur en capsaïcine. À part la capsaïcine, ces aliments contiennent d’autres éléments piquants qui peuvent irriter le rectum et le canal anal.

Les aliments qui déshydratent

les-aliments-qui-deshydratentLes éléments contenus dans certaines denrées peuvent provoquer la déshydratation du corps. Pourtant, lorsque le corps est déshydraté, la circulation sanguine est grandement affectée. Par conséquent, les coussinets hémorroïdaires ne sont plus irrigués convenablement. Lorsque cela survient, l’hémorroïde interne et externe peut accumuler des caillots de sang. Si en plus de cela, ces zones hémorroïdaires sont comprimées, une crise aiguë peut survenir.

Ces aliments qui favorisent la déshydratation du corps sont nombreux. Toutefois, ont peut les résumés comme suit :

  • Aliments à forte teneur en sel (charcuterie, etc.) ;
  • Nourriture trop gras ;
  • Denrées contenant de la caféine ;
  • Aliments et boissons contenant de l’alcool ;
  • Nourriture à faible quantité d’eau ;
  • Aliments trop sucrés.

Attention, la déshydratation du corps est un facteur très important des crises hémorroïdaires aiguës. Si vous souffrez déjà d’un trouble hémorroïdaire, vous devez à tout prix éviter la consommation des aliments cités ci-haut. Indubitablement, la déshydratation favorise la thrombose hémorroïdaire. Pourtant, ce dernier cas de figure est assez difficile à soigner. Petit conseil, peu importe le stade d’une thrombose hémorroïdaire, évitez les opérations chirurgicales et optez pour la médecine naturelle.

Les aliments qui dérèglent le transit intestinal

les-aliments-qui-dereglent-le-transit-intestinalLe dernier type d’aliment qu’il faut éviter en cas de trouble hémorroïdaire est celui qui dérègle le transit intestinal. En effet, il faut rappeler que la diarrhée comme la constipation peut provoquer une crise hémorroïdaire. Alors, que vous ayez un transit fragile ou que vous soyez en cours de grossesse, faites attention à votre alimentation. Effectivement, il ne faut pas oublier que la femme enceinte est souvent sujette aux problèmes de transit intestinal. Quel que soit votre cas, vous devez éviter d’aggraver votre situation et éviter certains aliments.

Les aliments qui peuvent favoriser le trouble du transit intestinal sont assez nombreux. Voici une liste non exhaustive de ces denrées :

  • Aliments pauvres en fibres ;
  • Nourriture trop grasse ;
  • Denrées pauvres en eau ;
  • Chocolat ;

Les aliments à lister dans cette section sont encore nombreux. Vous pouvez vous rendre auprès de votre nutritionniste pour avoir une liste plus détaillée. Outre, il faut éviter ces aliments, car le trouble du transit intestinal est toujours suivi d’une difficulté au niveau de la défécation. Cette difficulté entraine toujours une fragilisation de l’élasticité des zones hémorroïdaires. Bien entendu, ce problème entrainera l’apparition du trouble hémorroïdaire.

Dernière chose, si vous ne savez comment améliorer votre transit intestinal, consommez simplement des aliments probiotiques.

Leave a Reply