Les principales causes des crises hémorroïdaires

"3 astuces pour soulager rapidement vos hémorroïdes"

Recevez GRATUITEMENT et IMMEDIATEMENT par email nos 3 astuces pour soulager rapidement vos hémorroïdes de façon naturelle.

les-causes-de-lhemorroideLes crises hémorroïdaires se définissent par la dilatation anormale des veines anales et rectales. Lorsque ces veines subissent une pression, elles se dilatent considérablement et finissent par s’enflammer. Le trouble de l’hémorroïde ne se manifeste que par l’apparition de ces crises.

Pour prévenir la survenue d’une crise, mais aussi pour pouvoir guérir un trouble de l’hémorroïde, quel que soit son stade, il faut en connaître les causes. Que le trouble soit interne ou externe, les causes de ces crises sont souvent les mêmes.

En effet, comme les hémorroïdes internes et externes sont toujours sollicitées au même moment, une crise interne ou externe peut être provoquée par un seul facteur.

La constipation et les troubles du transit

le-trouble-du-transitUne crise hémorroïdaire peut être provoquée par le trouble du transit. Ce trouble peut se définir comme la difficulté à aller à la selle (constipation) ou l’incontinence qui incite à y aller aussi souvent que possible (diarrhée).

Dans les deux cas, le rythme de la défécation est troublé. Par conséquent, les veines anales et rectales sont toujours sollicitées d’une manière anormale et peuvent se dilatées pour finir par s’enflammer.

Donc, pour éviter d’avoir des hémorroïdes externes ou internes, il faut surveiller son alimentation afin d’éviter le trouble du transit.

La posture et quelques gestes quotidiens

La cause la plus fréquente d’un trouble des hémorroïdes est la position assise prolongée ; notamment si l’on s’assied sur une chaise peu confortable.

Les contractions et décontractions forcées au niveau de l’anus et du rectum lorsque l’on soulève un poids ou lorsque nous déféquons sont également un facteur non négligeable de l’apparition des crises hémorroïdaires.

Outre, se tenir debout trop longtemps peut aussi provoquer la survenue d’une crise de l’hémorroïde. En effet en restant debout trop longtemps, on finit par fatiguer les veines anales et rectales qui peuvent se contracter à tout moment pour nous aider à garder l’équilibre.

 

La déshydratation et le tabagisme

Le manque d’eau est souvent négligé chez les patients atteints d’un trouble hémorroïdaire.

Pourtant, il faut se rappeler que les hémorroïdes sont des veines et que lorsque nous ne buvons pas suffisamment d’eau, notre circulation sanguine est atteinte. Donc, il faut boire un minimum de deux litres d’eau par jour si l’on ne veut pas être déshydraté.

Outre, le tabagisme est l’une des causes les plus fréquentes de la déshydratation et du vieillissement des veines. Alors, arrêtez de fumer si vous voulez prévenir les crises hémorroïdaires ou si vous voulez guérir plus rapidement.

L’alimentation

lalimentationUne alimentation riche en gras saturé, en excitants, en caféine ; une alimentation peu équilibrée sont également des facteurs du trouble de l’hémorroïde. Ces types d’aliments déstabilisent le transit pour la plupart et excitent anormalement les veines pour d’autres.

Il faut donc surveiller son alimentation si l’on veut éviter les risques de crise. Si vous avez passé des années à manger sans réfléchir à votre santé, il n’est jamais trop tard pour faire un rééquilibrage alimentaire et d’éviter ainsi la survenue d’un problème hémorroïdaire.

Alors, mangez plus de fruits et de légumes et évitez de faire un excès sur les aliments qui peuvent provoquer le trouble du transit.

Le surpoids

Une personne en problème de surpoids est toujours exposée aux risques d’avoir des hémorroïdes. Une personne en surpoids exerce toujours une pression plus forte au niveau de sa zone anale lorsqu’elle s’assoit et même lorsqu’elle se tient debout.

Cependant, lorsqu’une personne en surpoids fait du sport non surveillé, elle peut aggraver encore plus ses problèmes d’hémorroïdes. Donc, si vous désirez perdre du poids à cause de vos problèmes d’hémorroïdes, prenez conseil auprès de votre nutritionniste, de votre médecin et d’un coach de gym.

Être enceinte

etre-enceinteBeaucoup de femmes enceintes connaissent le trouble hémorroïdaire interne et externe. En effet, lorsque l’on est enceinte, notre corps transporte un poids additionnel qui peut affecter les veines rectales et anales.

Outre, au cours de la grossesse, le rectum de la femme enceinte peut s’affaisser à cause de la pression exercée par le bébé dans l’utérus. Par conséquent, la future maman a souvent du mal à évacuer et se trouve forcée de pousser avec un peu plus de force lorsqu’elle va à la selle.

Attention, il faut éviter de faire ainsi et rectifier le trouble en mangeant des aliments qui favorisent le transit. Adressez-vous à votre médecin pour avoir un tableau alimentaire adapté à votre cas si vous avez ce problème en ce moment.

L’hérédité

Il a été prouvé par les scientifiques que l’hérédité serait aussi une cause du trouble des hémorroïdes. Alors, si vos parents ou vos grands-parents ont eu des problèmes hémorroïdaires avant leur cinquantaine, vous devez adopter une hygiène de vie plus saine.

En effet, même si ce trouble est lié à l’hérédité, vous pouvez limiter son apparition ou encore atténués les douleurs lors d’une crise. Pour cela, prenez soin de votre alimentation, faites du sport régulièrement et évitez de trop contracter votre anus lorsque vous allez à la selle.

Outre, comme vous êtes déjà prédisposé à ce trouble, ne minimisez pas votre alimentation, évitez de vous asseoir trop longtemps, évitez la cigarette et les excitants, trouvez votre poids de forme et évitez de soulever des charges trop lourdes.

L’âge

lageEn arrivant à la cinquantaine, la majorité des gens connaissent le trouble des hémorroïdes. En effet, lorsque nous vieillissons, nos veines peuvent perdre en élasticité, car nos cellules vieillissent. Mais rassurez-vous, ceci n’est pas fatal et se soigne très bien.

Pour prévenir les crises hémorroïdaires liées à l’âge, il faut avoir une bonne hygiène de vie dès sa jeunesse. Si vous n’avez pas eu la chance d’adopter ce type de mode de vie, vous pouvez toujours vous soigner en optant pour un traitement naturel des hémorroïdes.

Effectivement, il est peu conseillé d’opter pour le traitement instrumental ou chirurgical arrivé à un certain âge. Donc, si vous avez des troubles hémorroïdaires à partir de cinquante ans, vous pouvez vous soigner en rectifiant votre alimentation et en évitant toutes les gestes qui pourraient favoriser l’apparition des troubles.

Dernièrement, quelle que soit la cause de vos problèmes d’hémorroïdes, vous pouvez bien soulager les crises en utilisant les crèmes et pommades analgésiques.

Leave a Reply