Qu’est-ce qu’une thrombose hémorroïdaire ?

la-thrombose-hemorroidaireLe stade qui cause le plus d’inconfort dans le trouble hémorroïdaire est la thrombose. Être confronté à un problème d’hémorroïdes devient en effet encore plus dur lorsque l’hémorroïde en question est thrombosée. Lorsque la thrombose hémorroïdaire apparaît, le trouble atteint son pic. Pour ne pas souffrir longtemps et afin d’éviter l’évolution du problème, il est conseillé de prendre des dispositions rapidement.

En cas de thrombose hémorroïdaire, vous devez donc aviser votre médecin traitant. Ce dernier reste le mieux placé pour vous faire un diagnostic précis du trouble. Pour calmer la douleur, vous pouvez opter pour les remèdes naturels et les médicaments anesthésiants.

Toutefois pour pouvoir définir que faire réellement en cas de thrombose hémorroïdaire, vous devez savoir ce qu’il en est vraiment. Vous devez également apprendre les techniques qui vous permettront de prévenir ce problème pour ne pas aggraver la situation de votre trouble.

La thrombose hémorroïdaire

Médicalement parlant, l’hémorroïde n’est pas une maladie. Il en est de même pour le trouble hémorroïdaire. En effet, avoir un problème d’hémorroïdes n’est pas être malade. Ce trouble résulte d’une congestion des veines hémorroïdaires situées aux alentours de l’anus ou dans le canal anal. Le premier trouble est qualifié d’hémorroïde externe et le deuxième est appelé hémorroïde interne.

Il y a thrombose hémorroïdaire lorsque les tuméfactions hémorroïdaires renferment du caillot de sang. À ce stade, le gonflement des hémorroïdes s’accompagne de douleur aiguë et d’un œdème. Outre, le caillot de sang endurcit la tuméfaction. Si le problème est externe, la thrombose se découvre facilement. Avec les hémorroïdes interne la touchée anale est souvent requise pour confirmer la thrombose. Dans les deux cas, il est toujours possible de trouver un bon traitement.

Vous devez également savoir combien de temps la thrombose peut durer qu’elle soit traitée ou non. Alors, si la thrombose n’est pas soignée, elle peut rester dans son état près d’un mois et demi et finir par s’éclater. Si le trouble est traité, la thrombose peut se résorber graduellement le long d’un mois.

Les causes de son apparition

les-causes-de-son-apparitionSelon les médecins la vraie cause de l’apparition du caillot de sang qui cause la thrombose n’est pas encore définie. Cependant, cet état hémorroïdaire est notamment constaté chez la femme enceinte et chez les personnes en surcharge pondérale. Toutefois, il est tout à fait possible de constater le même trouble chez d’autres types de patients.

Toujours d’après les médecins, la thrombose est une complication du trouble hémorroïdaire. De ce fait, lorsque le gonflement hémorroïdaire n’est pas traité convenablement, la formation de caillot de sang peut survenir. Toutes sortes de frictions, de compressions, de saignement non traité peuvent alors être à l’origine de la thrombose hémorroïdaire.

Les solutions pour la soigner

Alors, comment soigner la thrombose hémorroïdaire ? Deux solutions s’offrent à vous pour cela ; la première est l’utilisation des remèdes naturels, et la deuxième est la solution chirurgicale. Avant même d’opter pour l’une de ces solutions, vous devez cependant rester alerte sur les précautions à prendre face à la thrombose.

En effet, au cours de l’apparition de la thrombose hémorroïdaire il faut faire attention à l’endroit où vous allez vous asseoir. Utilisez pour cela des accessoires qui rendront l’assise plus confortable. Il faudra également éviter les grands efforts de poussée. Pour les femmes en cours de grossesse, il faudra alterner position assise et debout pour ne pas comprimer d’avantage la zone anale.

Les remèdes naturels

les-remedes-naturelsIl n’y a rien de meilleur que de se soigner avec une médication naturelle, mais efficace. Le traitement naturel pour soigner les hémorroïdes est en effet prôné par les experts en la matière. Si vous souffrez d’une thrombose hémorroïdaire, vous pouvez vous soigner en appliquant plusieurs fois dans la journée une compresse d’infusion d’hamamélis sur la zone affectée. Pour cela, il suffira de mener à ébullition pendant 30 minutes un quart de litre d’eau contenant 10 grammes d’hamamélis. Une fois l’eau d’hamamélis prête, il suffira de l’appliquer de temps en temps sur la thrombose avec du coton ou avec une compresse.

Vous devez également faire un bain de siège à l’eau tiède trois fois par jour pour que le caillot puisse se résorber.

La solution chirurgicale

Lorsque la thrombose hémorroïdaire atteinte une certaine taille, la dernière solution est la chirurgie. L’opération peut s’effectuer dans le cabinet de votre médecin traitant. Ce dernier fera une petite incision sur la formation veineuse qui emprisonne le caillot. Par cette fissure, le caillot de sang sera évacué.

L’opération sera effectuée sous anesthésie locale. Après l’opération, la cicatrisation peut prendre dans les trois mois au plus. La durée de la cicatrisation peut en effet être assez longue, car la zone anale est très sensible. Outre, comme le coussinet hémorroïdaire saigne après le traitement, il faudra prendre des dispositions pour éviter une déperdition de sang abondante.

Comment prévenir son apparition ?

comment-prevenir-son-apparitionBien que la cause de la formation de la thrombose hémorroïdaire ne soit pas vraiment connue, il est possible de prévenir son apparition. La première chose à faire face à cela est la tonification veineuse. Rien de bien compliqué, faites de la marche tous les jours (1 h par jour) et alternez position debout et assise en une heure.

Vous pouvez également éviter de ce type de complication en aidant votre transit intestinal. Mangez des aliments fibreux et des probiotiques tous les jours. Outre, utilisez les crèmes et les remèdes naturels qui vous aideront à réduire la taille des tuméfactions hémorroïdaires quotidiennement.

Leave a Reply